DjilaliBounaama

Né le 16 avril 1926 au douar Beni Hendel (Ouarsenis), tué à Blida le 8 août 1961 dans l’explosion du PC de la wilaya 4. Ancien de l’OS, syndicaliste CGT des mines de Bou Caïd, animateur des grèves de 1951 ; mineur en Belgique, revenant en Algérie en 1954, cadre local du MTLD ; après avoir été emprisonné, monté au maquis en 1955 ; participant aux entretiens de Melun (France) en juin 1960 avec les chargés de mission du général De Gaulle ; commandant de la wilaya 4 de juillet 1960 à août 1961.

Si Mohamed, de son nom de guerre, est né le 16 avril 1926 à Douar Beni Hendel (Ouarsenis), d’un père épicier. N’ayant pas terminé l’école primaire, il travaille à la mine de zinc de Boucaïdprès d’Orléansville (Chlef). Syndicaliste CGT, il est aussi militant du PPA-MTLD et membre de l’Organisation Spéciale (OS).

En 1951,il est l’organisateur de la grève des mineurs de Boucaïd qui dure 4 mois. Recherché depuis le démantèlement de l’OS,  il part en Belgique pour travailler aux mines de charbon de Borinage. Revenu en Algérie, il est arrêté le 6 novembre 1954, puis incarcéré à la prison d’Orléanville puis de Barberouse (Alger). Libéré en novembre 1955, il rejoint le maquis dans le massif de l’Ouarsenis.

Il deviendra successivement chef militaire de la zone 3 de la wilaya 4 en 1957, puis commandant fin 1958 en tant qu’adjoint militaire du colonel M’Hamed Bougara. 

Il prendra la succession de Si Salah, Mohammed Zamoum, de son nom, pour diriger la wilaya 4 sans jamais être promu au grade de colonel.

Si Mohamed est mort le 8 août 1961 à Blida, dans l’explosion de la villa Naïmi qui servait de refuge au commandement de la wilaya 4.